BARON ET BARONNE

La dynamique historique et l’Impact des Baronnies

Baron est l’un des titres de noblesse le plus bas trouvés dans l’ensemble des systèmes différents de noblesse en Europe. Une Baronne est le terme pour désigner une femme baron. Le titre et son association avec la Baronnies a radicalement changé au cours des siècles, et il est souvent héréditaire.

 Étymologie des mots Baron et baronne

Le mot baron remonte au mot Latin tardif «baro», qui fait référence à un serviteur, mercenaire ou soldat. Le mot «barus» dans la loi salique et alémanique remonte également au mot moderne baron, et le mot barus se réfère également à un mercenaire ou un homme d’un rang social similaire. Barus peut être retracée à βαρύς grec du 7ème siècle qui littéralement se traduit par «lourd» et était probablement lié aux mercenaires en raison des travaux lourds ou forcés fréquemment effectués.
La première occurrence du mot baronne a été attribuée aux documents Gaulois découverts au premier siècle. Au départ, une femme baron a été mal interprétée en la traduisant par «cancre» en raison du mot Latin Baro, qui se traduit directement par ««simplet».»D’autres supposent que le mot baronne provenait en fait d'une source celtique inconnue, mais il n'y a pas suffisamment de preuves pour soutenir ces revendications.

Modifications historiques et les tendances du titre de Baron

Dans le Royaume d’Angleterre à l’époque médiévale, baro ou baronis était un titre utilisé pour identifier un vassal qui possédait des terres par la tenure féodale de la baronnie (par baroniam en Latin). Les premiers rois normands qui possédaient des terres avaient le droit d'assister au Magnum Concilium, ou au Grand Conseil. Au13ème siècle, le Grand Conseil était devenu le Parlement d’Angleterre ainsi les Baronnies féodales ont devenu obsolètes, qui subsistent à l’époque moderne de l’Angleterre. Plutôt qu’un titre qui indique les droits juridiques, le titre de baron détient les droits de la pairie.

 Les barons en tant qu’homme du peuple et soldats dans l'Angleterre anglo-saxonne et Guillaume le Conquérant

Guillaume le Conquérant a introduit le rang du baron dans le pays d’Angleterre afin de déterminer les personnes qui s'engageant à lui être loyaux sous le système féodal, qui a écarté davantage le titre baron des autres titres de noblesse. Guillaume le Conquérant a utilisé le concept de barons regis, ou « barons du roi » de l’Angleterre anglo-saxonne, où ces barons étaient tenus de participer au service militaire et d’assister au Conseil du roi. Ils étaient essentiellement des hommes du peuple et étaient désignés comme tels par les plus nobles, tels que les comtes de Chester ou les évêques de Durham. Ils se référaient fréquemment à leurs locataires comme des barons alors que les magistrats de rang inférieurs se référaient à leurs locataires simplement comme «homme».

Les grand et les petit Barons sous Henri II





Les barons ont commencé à se différencier d’un groupe de pairs à une classe stratifiée sous le roi Henry II. À l'origine, tous les propriétaires qui avaient reçu des terres du roi en raison du service militaire détenaient ce titre. Le Dialogus de Scaccario distinguait les barons qui détenaient ce statut par le biais de leur service de chevalier des petits barons qui étaient des hommes libres propriétaires de terres. Les titres de baron et Seigneur ont commencé à se chevaucher. Cependant, le Seigneur d’un manoir n’utiliserait pas le titre de baron.

L’Impact de la Magna Carta et les représentants élus sur les grands et les petits Barons

Le cas de Thomas Becket en 1164 a mis en marche la pratique de convocation personnelle aux grands barons pour une présence obligatoire au Conseil du Roi qui s'est transformé en Parlement et plus tard en Chambre des Lords. La Magna Carta stipulait que les petits barons recevraient une seule assignation en tant que groupe et que le groupe élirait un certain nombre de représentants pour agir en leur nom. Les représentants élus devinrent plus tard les Chevaliers de la Comté, et ils furent élus par les tribunaux de comté. Une distinction précise entre les barons et les hommes ordinaire était faite, et le système développé par les Chevaliers de la Comté et le shérif qui préside fut le prédécesseur de la Chambre des communes. Finalement, les grands barons ont perdu leurs privilèges légaux et leur prestige en raison de l'adoption d'un système de gouvernement plus démocratique et complet dans plusieurs pays européens.

La création de nouvelles Baronnies et la chute des Baronnies féodales

La baronnie féodale a été largement remplacée par des brefs d'assignation obligeant un individu choisi à assister au Parlement. La Lettre du brevet est pratiquement la seule méthode utilisée pour créer des Baronnies dans les temps modernes, et elles ne sont plus directement liées aux fonciers particuliers. Les Titres de prestige et de puissance associée à une baronnie féodale sont devenus de plus en plus obsolètes, et ils furent officiellement convertis en baronnies par décret en vertu de la loi d'Abolition de 1660.
En outre, les baronnies féodales devinrent obsolètes sans recours de la force juridique après que le Modus Tenendi Parliamenta de 1419, le Tenures Abolition Act de 1660, le Feudal Tenure Act de 1662 et le Fines and Recoveries Act de 1834. ont été mises en œuvre. Tous les Baronnies sont devenues baronnies du socage libre dans lequel le paiement monétaire du loyer était requis.

Les Baronnies au XXe siècle en Angleterre et en Écosse

Au XXe siècle, la Grande-Bretagne a introduit le concept de titres non héréditaire de pairie et prestige ou pairs à vie. A ce jour, toutes les personnes ayant cette distinction ont reçu le titre de baron ou baronne. Cependant, les pairs héréditaires doivent être considérés comme « le Seigneur Noble » conformément à la tradition, aussi que les pairs non héréditaires. Les Baronnies sont souvent utilisées comme titres subsidiaires ou titres de courtoisie pour les personnages d’importance. Le titre écossais du baron est généralement utilisé lorsqu’ une famille de riches n’a pas la possession d’un titre de pairie du Royaume-Uni de prestige ou de rang plus élevé. Une autre raison courante pour la quelles les Baronnies sont utilisés; c’est comme courtoisie pour le descendant d’un pair de rang supérieur, par exemple un comte. Les barons modernes reçoivent un titre pour honorer la tradition et reconnaître la pairie plutôt que d'accorder des droits légaux supplémentaires.

Le passé, présent et avenir des Baronnies au Royaume Uni

L’évolution des Baronnies se distingue parmi les différents titres en Europe. Au cours des siècles, elles sont passées d’hommes ordinaires à des représentants gouvernementaux estimés et à des personnages importantes. Actuellement, les barons et baronnes ont une unique reconnaissance par les pairs plutôt qu’un titre de noblesse. En partie les Baronnies modernes sont nommées grâce à la reconnaissance et la tradition. Les barons et baronnes ont une histoire riche qui continue d’évoluer au-delà du 21e siècle au Royaume Uni.


Nach oben