Comte d’Andechs

La lignée aristocratique à laquelle appartenait la famille von Andechs fit partie des dynasties les plus influentes du Saint Empire romain germanique. À certaines époques, sa sphère d'influence s'étendit depuis la Haute Franconie jusqu'à l'Italie. Trois saints du Moyen-Âge viennent de cette famille.


34,90 (Prix de base: 34,90 € / pièce)

plus. TVA - plus Envoi



Les dames reçoivent le titre de « Comtesse d’Andechs »

Histoire de la famille von Andechs

Le premier d'entre eux, le Comte Rasso, vécut au 9ème siècle et fut honoré dès le Moyen-Âge en tant que saint très populaire du nom de Grafrath ou Comte Rath. Ce que l’on sait à son sujet n’est pas totalement confirmé. Il aurait été, du temps de Charlemagne, Marquis dans la région située entre le lac Ammer et le lac Starnberg, et aurait entre autres fondé un cloître. Le lieu où est située l'église qui abrite sa tombe a été nommé d'après lui : Grafrath. 

La seconde sainte de cette famille est sainte Hedwige de Silésie. Elle vécut de 1174 à 1243. À l'âge de douze ans, elle épousa Henri I, Comte de Silésie (et plus tard aussi de Pologne). Elle aurait été une personne particulièrement ascétique et une grande bienfaitrice. Après le décès de son époux, elle entra dans un cloître. D’après la légende, elle aurait souvent marché pieds nus, même en hiver. Comme son confesseur lui conseillait cependant de porter des chaussures, elle se contentait de les porter à la main. C’est la raison pour laquelle elle est fréquemment représentée sur les images saintes avec des chaussures ou une église dans la main. 

La fille de sa soeur Gertrude et du Roi hongrois Andreas II est au moins aussi célèbre qu’elle. Sainte Élisabeth de Thuringe (1207 - 1231) fait partie des saints les plus importants. Elle est considérée comme un exemple lumineux d’une vie pieuse et abstinente qui renonça volontairement au luxe habituel de la cour. Elle soignait elle-même des malades et s'occupait des pauvres dans des proportions qui étaient extraordinaires à l’époque. La légende la plus importante autour de sa vie est celle du « miracle des roses ». Selon cette histoire, Élisabeth serait sortie du château contre la volonté de son époux, portant sous son bras un panier débordant de pain pour le distribuer aux pauvres. Lorsque son mari la surprit et la força à retirer le tissu qui recouvrait le panier, ce dernier aurait été rempli, non pas de pain, mais de roses. De nombreux hôpitaux portent son nom. 

Outre ces importantes personnalités légendaires, les Andechser furent pendant des siècles une famille de grande influence politique. Ils régnèrent sur de vastes étendues, depuis la Haute-Franconie jusque très loin en Italie et en Adriatique orientale. Leurs aïeux sont probablement originaires de la région du lac Ammer. C’est là où se trouve le château d’Andechs où le Comte Rasso a également fondé une église au 9ème siècle. La famille s’appela tout d’abord « von Dießen », selon le village de leurs origines. Après la transmission du cloître et du village au pape, au 12ème siècle, la famille prit définitivement le nom de « von Andechs ».

Le lieu d’Andechs est mentionné pour la première fois dans un document en 1030 sous le nom d’« Andehse ». Plus tard, y fut fondé le cloître d’Andechs, encore réputé de nos jours pour sa bière. Une autre branche de la famille devint « von Wolfratshausen »“, en raison de leur résidence principale située au lieu du même nom. Cependant, cette lignée disparut déjà au 12ème siècle. En 1180, Frédéric premier Barberousse conféra au Compte Berthold IV von Andechs le titre de « Duc de Méranie » (Herzog von Meranien). Otto VI von Andechs fut entre autres Évêque de Brixen, et son frère Berthold III Comte à Inntal et Pustertal. Il est considéré comme le fondateur de la ville d'Innsbruck. Par d’habiles mariages, les Andechser se sont assuré une influence politique jusqu’en Bourgogne, en Hongrie et en Italie. Ils contrôlaient d’importants chemins commerciaux dans les Alpes et passaient pour de fidèles partisans de Barberousse.

Lorsque deux membres de la famille d’Andechs, l’Évêque Ekbert von Bamberg et Heinrich Marquis d'Istrie, furent soupçonnés d’être associés au meurtre du dernier fils de Barberousse, Philipp von Schwaben, ils furent chassés et mis au ban. Ce qui entraîna la perte de tous leurs fiefs et privilèges. Bien qu'aucune source historique n'ait jamais confirmé ce soupçon, l’époque des Andechser se trouva ainsi révolue, car ils ne parvinrent pas à obtenir leur réhabilitation dans les cercles de noblesse. La lignée connut son extinction avec le décès du Duc Otto VIII de Méranie en 1248.

  • Un précieux document de nomination
  • Des armoiries propres avec un droit intégral aux armoiries
  • Une carte historique de l’Allemagne
  • Des explications détaillées
– Pas d\'une évaluation Comte d’Andechs posté. –
Rate item
1
1
2
3
4
5
Name Comment Security code Captchar Image

Nach oben