Duc de Méranie

Herzog von Meranien est un titre de noblesse du Moyen-Âge octroyé par Frédéric Barberousse en personne, que vous pourrez porter comme ajout à votre nom. L'origine du nom « Méranie » n’a pas été totalement éclaircie à ce jour. Cela signifiait probablement quelque chose comme « le pays au bord la mer ». Si l’on songe que des régions situées sur les rives de l'Adriatique furent gouvernées depuis la Bavière, cette signification pourrait être exacte.


34,90 (Prix de base: 34,90 € / pièce)

plus. TVA - plus Envoi



Les dames reçoivent le titre de « Duchesse von Meranien » (Duchesse de Méranie)

Le Duché de Méranie

Bien que l'histoire du Duché de Méranie ait été courte, des lignées de noblesse extrêmement influentes y ont été associées. Il a été créé au 12ème siècle par la réorganisation de la Bavière sous les Staufern, tout d'abord sous Konrad III et finalement sous son successeur Friedrich I (Barberousse). Tous deux récompensaient leurs fidèles vassaux et partisans avec des titres de noblesse et des fiefs. C’est ainsi que Barberousse conféra également au Comte de Wittelsbach Konrad II von Scheyer-Dachau le titre de Duc. En 1153, il l’éleva au plus haut degré de la noblesse et le nomma Duc de Méranie. Le Duché n'avait pas existé sous ce nom auparavant.

L'histoire de la Méranie ne dura pas longtemps non plus. Ce furent des temps politiquement mouvementés durant lesquels les rapports de pouvoir pouvaient changer fondamentalement dans une même génération. Il ne dura que 95 ans. Konrad II régna sur le Duché de Méranie, ainsi que sur la Dalmatie et la Croatie et était un prince très puissant. Comme des membres de sa famille régnaient sur les régions frontalières, la zone d’influence de sa famille fut considérable en Bavière.

Son fils, Konrad III vécut de manière plutôt solitaire, la plupart du temps à Dachau, et s'appela par conséquent uniquement « Duc de Dachau ». Comme il ne laissa aucun héritier masculin, le Duché fut transféré à des tiers après sa mort.

Aux environs de 1180, Barberousse donna au Comte Berthold IV  von Andechs le titre de  « Duc de Méranie ». Berthold avait déjà, de par sa mère Hedwig, un lien particulier avec le nom du Duché. Car « Méranie » semble avoir été le nom d’une région située au bord de l'Adriatique, en Istrie, sur laquelle l’arrière grand-père maternel de Berthold avait régné.

Les Comtes von Andechs-Meranien passaient pour de fidèles partisans de l'empereur allemand et régnaient sur de vastes terres depuis la Bavière jusqu’aux deux rives de l'Adriatique.

En rapport avec l’assassinat du dernier fils de Frédéric Barberousse, Philipp von Schwaben, le dernier duc d'Andechs-Meranien, Otto VIII, fut soupçonné de complicité et perdit ses titres et ses honneurs. D’un point de vue historique, cette accusation n’était pas fondée, mais en ces temps-là, les intrigues étaient courantes à la cour. Le Duché de Méranie fut définitivement dissous et les fiefs distribués à différentes familles de la noblesse. 

Le souvenir de cette courte prospérité a en particulier été maintenu grâce à l’apparition de légendes chrétiennes dans lesquelles des membres de la dynastie Andechser ont joué un rôle important. Un membre de la famille du 9ème siècle, le Comte Rasso ou Grafrath (c’est d’après lui qu’est nommée cette localité bavaroise) fut à plusieurs reprises considéré comme un saint dès le Moyen-Âge.

Sainte Hedwig de Silésie, initialement Hedwig von Andechs, fut la fille de Berthold IV von Andechs-Meranien et l’épouse du Duc de Silésie et de Pologne, Henri I. Sa vie est décrite comme ascétique et dédiée aux pauvres ; elle est la patronne protectrice de la Silésie et d’Andechs. Sa nièce, Élisabeth de Hongrie, devint encore plus célèbre qu’elle. La fille de sa sœur Gertrud von Andechs devint mondialement célèbre sous le nom de sainte Élisabeth. De très nombreuses légendes parlent de la vie épuisante d'Élisabeth dédiée aux pauvres et aux malades, au point qu'elle est même devenue un modèle de vie chrétienne dans les cercles protestants.

 

De plus, dans une légende populaire dont il y eut différentes versions au Moyen-Âge, apparut Berchtung von Meran sous le nom de Figut. Il était un fidèle vassal du héros Wolfdietrich, qui dut affronter des aventures de toutes sortes pour pouvoir finalement exercer ses droits ancestraux de souverain.

  • Un précieux document de nomination
  • Des armoiries propres avec un droit intégral aux armoiries
  • Une carte historique de l’Allemagne
  • Des explications détaillées
  • L’histoire de la famille
– Pas d\'une évaluation Duc de Méranie posté. –
Rate item
1
1
2
3
4
5
Name Comment Security code Captchar Image

Nach oben